fiche

le delai de remise d'un solde de tout compte

Imprimer la fiche

Qu’est-ce qu’un reçu pour solde de tout compte ?

Le solde de tout compte est la somme qui reste à payer par un débiteur après qu’il ait réglé les acomptes prévus au contrat. En ce qui concerne un employeur, il s’agit de la somme qu'il lui reste à verser à un employé au moment du départ de celui-ci.

Ainsi, lorsqu’un salarié quitte une entreprise, il est fréquent que l’entreprise lui remette un reçu pour solde de tout compte, même si ce document est facultatif.

Que dit la loi ?

La remise de ce document par l’employeur est facultative.
Autrefois, il attestait que le salarié avait bien reçu toutes les sommes que lui devait son employeur. Il avait deux mois pour contester les montants indiqués, après quoi il ne pouvait plus engager de poursuites.

La loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 indique que, désormais, le reçu pour solde de tout compte n’a que la valeur des sommes qui y sont indiquées. Autrement dit, en le signant, le salarié atteste avoir reçu les sommes qui y figurent, mais cela ne signifie pas que son employeur ne lui doive plus d’argent. Il peut, par exemple, exiger, par la suite, le versement d’indemnités relatives à un licenciement.

La loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008 précise que le salarié dispose de 6 mois après la signature du reçu pour solde de tout compte pour contester le montant figurant sur ce document. Au-delà, le reçu devient libératoire pour l’employeur, c'est-à-dire que l’employé ne peut remettre en cause les montants indiqués sur le document. Cela dit, il peut toujours contester des sommes dues qui ne figureraient sur le reçu pour solde de tout compte.


Quelques règles et précautions…

Avant 2002, le reçu pour solde de tout compte devait comporter plusieurs mentions obligatoires. Ce n’est aujourd’hui plus le cas. Seule obligation, le document doit être établi en deux exemplaires, et cela doit être précisé dessus. De plus, le reçu pour solde de tout compte ne peut être remis qu’après la notification de la rupture du contrat. Enfin, même si cela n’est pas obligatoire, il est préférable de faire signer le document par le salarié.

Avertissement:

Nous ne recherchons pas ici l'exhaustivité et il ne s'agit pas d'une consultation.
La lecture de cette FAQ ne saurait remplacer une consultation qui, seule, sera en mesure d'apporter une solution précise à un problème qui est nécessairement spécifique car chaque affaire est différente.
Il appartient à chacun de se référer aux textes officiels, lois, décrets et règlements en vigueur et de se rapprocher d'un professionnel du droit, pour vérifier la validité de cette FAQ, eu égard aux particularismes de chaque affaire.
Le CDAD ne saurait être considéré comme responsable de toute utilisation de la F.A.Q qui pourrait être faite de quelque façon que ce soit.
Dernière modification: Lundi 18 mai 2009 - Fiche: 446
Recherche dans les Fiches Pratiques
temps de calcul : 0.060791015625 secondes réalisation:Blue-ray@2006